L’élagage, quel est le juste prix ?

Élagage, émondage, entretien d'arbres - Arboplus
15 Juin 2022

Il est difficile de se situer quant au montant à payer pour des services dont on ignore les principes, en l’occurrence : l’arboriculture. Vous avez un beau-frère qui a fait élaguer son arbre il y a quelques mois, et ça lui a coûté environ 300$ ; les prix devraient varier autour de ça, vous vous dites. Vous contactez plusieurs compagnies, obtenez plusieurs estimations, et hop ! Vous êtes perplexe… ce n’est pas ce que vous attendiez, les prix de vos quelques estimations varient. Comment comprendre ce qu’il en est ?

Les travaux d’élagage sont complexes, et on ne peut pas simplement copier le prix donné pour un arbre pour un autre arbre, même s’il peut sembler presque identique. Il y a la grosseur de l’arbre, mais ça ne s’arrête pas là. Il faut évaluer les risques en fonction de l’environnement de l’arbre, les déplacements à faire dans celui-ci, les inspections, etc. Et rien de tout cela ne permet de déterminer si vous devriez choisir l’entreprise la plus chère ou la moins chère. Il faut connaître les valeurs de l’entreprise et comprendre ce qu’elle cherche à accomplir pour vous. Après avoir pris toutes ces données en considération, on peut se faire une idée d’un « juste prix ». Commençons par établir quelques notions de base sur l’élagage.

L’élagage, c’est quoi ?

L’élagage, en gros, c’est l’enlèvement de certaines branches d’un arbre pour harmoniser celui-ci avec son environnement urbain. L’arbre sert d’ornement et comporte des avantages écologiques, économiques et des bénéfices pour notre santé physique et mentale. Mais l’arbre ne s’adapte pas naturellement à un environnement urbain. Laissé à lui-même, il entrera en contact avec la maison, les fils électriques, il obstruera la circulation, etc. De plus, il laisse en son port du bois mort qui pourrait tomber à tout moment et causer des dommages. L’arbre peut également, surtout en ville, avoir des défauts de structures qui augmentent les risques de dommages pour les structures.

Élagueur professionnel au Québec - Élagage au sécateur

Élagueur professionnel au Québec – Élagage au sécateur

Prévenir et régler ces problèmes, c’est ça le métier d’élagueur. Notez que nous n’avons pas mentionné la santé de l’arbre. Certes, un élagueur peut améliorer la santé d’un arbre en retirant son bois mort, en enlevant les branches malades et en éliminant les défauts de structure. Mais un arbre est généralement capable de se maintenir en santé sans l’intervention de l’Homme.
En fait, l’élagueur qui a le souci de la santé de l’arbre est celui qui cherche à intervenir le moins possible. Car, plus on coupe des branches, et plus les branches que l’on coupe sont grosses, plus l’arbre en souffrira. L’élagage comporte toujours un risque d’endommager l’arbre en le privant de trop de photosynthèse, ou en altérant sa structure naturelle. Ainsi, un élagage sain doit se limiter à un grand maximum de 20% de retrait de masse foliaire. Quant à la structure, l’élagueur doit s’abstenir d’enlever des grosses sections à l’arbre, ou de lui imposer une forme (comme une boule) pour éviter que l’arbre se retrouve avec une structure défaillante et plus faible. Le meilleur exemple d’une déstructuration est le résultat d’un étêtage. Une fois la tête enlevée, l’arbre perd ses ressources, se déstructure, développe des maladies et se met à dépérir.

Comment évalue-t-on un prix d’élagage ?

Maintenant que vous avez une bonne idée de ce qu’est l’élagage, voyons comment un évaluateur détermine un prix. Il y a le prix de départ. Avec tout l’équipement à transporter, et avec les employés à mobiliser, un certain seuil doit être respecté pour éviter les pertes. Un montant entre 200$ et 300$ peut alors être à prévoir pour couvrir les dépenses. Ainsi, si vous n’avez qu’une petite branche d’un arbre à couper avec un sécateur, vous seriez peut-être mieux d’acheter l’outil et le faire vous-mêmes. Certaines compagnies offrent un plan de suivi pour vos arbres. En suivant ce qui est prescrit, vous pourriez faire les entretiens légers avec des outils de base, ce qui vous permettra en même temps d’en apprendre sur vos arbres.

Ensuite, la grosseur de l’arbre. Certains arbres sont si petits que l’on peut élaguer les branches avec un sécateur sur perche. Cela demande moins de temps que de devoir grimper et se déplacer dans un arbre mature pour couper de grosses branches à l’aide d’une tronçonneuse. Un arbre plus gros coûtera donc typiquement plus cher à élaguer qu’un arbre plus petit. Mais cela dépend encore d’un autre facteur : l’environnement de l’arbre.

Disons que l’arbre de votre beau-frère qui n’avait coûté que 300$ était de la même grosseur que le vôtre. Ce dernier ne devrait-il pas pouvoir être élagué au même prix ? Pas forcément. Si l’arbre de votre beau-frère était situé en façade de sa maison, et qu’il n’y avait aucun fil électrique à proximité, qu’aucune branche ne surplombait la toiture et qu’il n’y avait aucune problématique pour le stationnement, il s’agit d’un élagage assez simple. L’élagueur a probablement enlevé le bois mort, inspecté la structure, fait quelques coupes directionnelles pour prévenir quelques conflits avec la maison, etc. Tout cela en laissant candidement les branches atterrir au sol sans devoir les attacher. L’arbre étant en façade, le camion et la déchiqueteuse se trouvent juste à côté de l’arbre, ce qui rend le ramassage et le déchiquetage des branches rapides.

Maintenant, vous regardez vos estimations qui portent sur un arbre de même grosseur, et vous vous demandez comment on peut arriver à des chiffres se rangeant entre 600$ et 900$. Toutefois, il vous faut remarquer que votre situation est bien différente. Votre arbre est en arrière-cour, il est situé entre une piscine et un cabanon, et à l’arrière, des branches sont entremêlées avec les fils de télécommunication et de basse tension.

Plusieurs choses ici imposent d’augmenter le prix. D’abord, pour chaque coupe, l’élagueur doit éviter de laisser tomber une branche sur la piscine ou le cabanon, donc, au minimum, on double le temps pour chaque coupe. Ensuite, la piscine et le cabanon obligent un dégagement, contrairement à l’arbre du beau-frère pour lequel on n’a fait qu’un entretien général. On veut créer une bonne distance avec le cabanon pour éviter les dommages, et on nous demande de faire un peu plus de clarté pour la piscine, donc plus de travaux. Les fils, quant à eux, doivent être approchés avec prudence. Il ne s’agit pas des fils de moyenne tension d’Hydro-Québec, mais ils comportent un risque tout de même. L’élagueur doit éviter de mettre du poids sur les fils, prévenir les frictions et les contacts, et tout cela en respectant la structure de l’arbre ainsi que la quantité limite de branches à enlever. Pour le reste des travaux, les branches doivent être disposées dans la déchiqueteuse en les transportant de l’arrière-cour jusqu’au stationnement, sans abîmer les objets de votre jardin.

Ramassage des branches et nettoyage après travaux

Ramassage des branches et nettoyage après travaux

Vous pouvez déjà commencer à comprendre le raisonnement des estimateurs de travaux arboricoles. Ils doivent mettre en relation toutes les variables pour calculer un prix juste et compétitif, tout en assurant un service de bonne qualité.

Pourquoi mes estimations sont-elles si différentes ?

Vous comprenez maintenant pourquoi le prix d’élagage de l’arbre de votre beau-frère est différent du vôtre. Mais alors, pourquoi le prix de vos estimations varient-ils autant? Les différentes entreprises ont pourtant vu le même arbre… Oui, les entreprises ont vu le même arbre, mais elles n’ont peut-être pas vu la même chose, et elles n’ont peut-être pas les mêmes valeurs, et il est impossible d’y voir clair simplement en comparant les prix. Laissez-moi vous présenter deux scénarios qui vous aideront à discerner.

Premier scénario : couper moins, payer moins

Vous faites votre demande d’estimation à trois compagnies pour l’élagage de votre arbre en arrière-cour. Votre arbre est un érable d’environ 25 pieds de hauteur, il doit avoir environ 40 ans.
La première compagnie, appelons-la Arbo-Bourreau, veut faire de l’argent. Elle voit votre arbre, elle regarde votre cabanon et les fils et, eurêka ! Un bon étêtage peut régler votre problème, car votre érable, voyez-vous, est trop gros. En enlevant la tête, fini les contacts avec le cabanon et les fils et fini l’ombre dans la piscine. Arbo-Bourreau vous refile une estimation de plus de 1200$. C’est la plus haute. Vous hésitez, car certains dans votre entourage vous disent que le plus cher est souvent le meilleur. L’étêtage, ça sonne une cloche dans votre esprit ? Hmmm…

La deuxième compagnie, appelons-la Arbo-Carcajou, aime le secret. Cette compagnie vous offre, dès que son estimateur, ouvre la bouche de sauver les taxes. Pas besoin de déclarer puisque les travaux d’élagage ne sont pas dangereux, tout le monde le sait. Celui-ci vous propose de passer un samedi et il se fiera à votre jugement, il coupera toutes les branches que vous demanderez. Il aurait bien voulu commencer tout de suite, mais il n’a pas ses éperons avec lui. Il vous donne une estimation verbale de 150$. Arbo-Carcajou ne vous inspire guère. Des éperons pour un élagage.

Enfin, la troisième compagnie, du nom d’Arbo-Conscience. Celle-ci discute avec vous pour comprendre vos besoins. Vous indiquez à l’estimateur les branches que vous voulez couper, et vous voulez en couper beaucoup. Il vous demande pourquoi, vous lui expliquez que vous voulez protéger votre cabanon, plus de soleil pour la piscine et enlever les risques pour les fils. On vous répond qu’il existe une meilleure solution, et que ce que vous demandez peut causer des dommages à l’arbre qui finiront par vous nuire encore plus. L’estimateur vous explique qu’il est possible d’accomplir vos objectifs en coupant beaucoup moins de branches. Plutôt que de couper des grosses sections, l’équipe d’élagueurs optera pour des coupes directionnelles et des appels-sèves, pour limiter et rediriger le développement des branches. Une partie du travail pourra se faire du sol avec un sécateur sur perche, et un grimpeur fera le reste et en profitera pour inspecter l’état de santé et de sécurité de votre arbre. On vous laisse avec une estimation de travaux pour 800$.

Dans ce premier scénario, ni le moins cher ni le plus cher n’incarnent les valeurs souhaitées.

Deuxième scénario : couper moins, payer plus

Imaginons que votre érable est pleinement mature, il mesure près de 50 pieds et il a environ 75 ans. Il est en arrière-cour d’un immeuble dont vous êtes le propriétaire. Oublions la piscine, le cabanon et les fils. Or, les branches commencent à frotter sur le bâtiment.

Arbo-Moindre-Effort se présente au rendez-vous. Il vous propose d’éliminer une fois pour toutes les branches qui frôlent. Il s’agit d’une opération simple et rapide : on coupe chaque section se dirigeant vers la bâtisse au tronc. Vous lui expliquez votre souci que le résultat ne soit pas esthétique, mais on vous répond qu’il s’agit de la manière la plus optimale d’assurer l’intégrité à long terme de votre bâtiment. Merci, bonsoir. Moindre-Effort vous laisse une estimation pour un total de 500$.

Un déjà-vu : Arbo-Carcajou se pointe ! Il vous explique qu’il n’y a guère d’autre choix que d’abattre l’arbre… Bouche bée, vous terminez la conversation avec un vieux post-it dans la main, écrit « 250$ cash, les branches restent à terre ». Suivant !

Arbo-Conscience frappe à votre porte. Une bonne conversation avec l’estimateur. Ce dernier vous explique son plan optimal pour répondre à vos besoins. De fait, vous avez besoin que le bâtiment soit dégagé, mais il ne faut pas nuire à la santé de l’arbre. Par ailleurs, si on nuit à la santé de l’arbre, on nuit à sa sécurité et à sa longévité. Plutôt que de couper les grosses branches au tronc et créer un gros espace entre le bâtiment, l’estimateur consciencieux suggère de créer seulement l’espace nécessaire. Pour ce faire, un arboriste grimpeur devra se rendre manuellement en bout de branche et couper aux appels-sèves. Ce dernier devra s’efforcer de ne pas enlever plus du deux tiers de masse foliaire à chaque branche pour assurer leur survie. Il vous remet une estimation pour 750$.

Dans ce deuxième scénario, le prix estimé des travaux ne dit absolument rien sur la qualité des entreprises que vous avez rencontrées.

Prendre position

La seule manière de faire une comparaison entre les compagnies et leurs devis, c’est d’avoir devant soi des compagnies avec les mêmes valeurs et les mêmes services. Ainsi, si vous avez des devis de plusieurs compagnies avec une conscience écologique, et qu’ils offrent les mêmes services, alors seulement, vous pourrez comparer les prix pour vous faire une idée. Mais c’est assez improbable, chaque compagnie a sa couleur bien à elle.

Il faut d’abord prendre position. Confier ses arbres à des « élagueurs » qui n’ont aucune conscience pour la santé de ceux-ci est un non-sens. À rendre votre arbre malade, c’est toutes sortes de nouveaux problèmes qui surgiront. Ce n’est pas logique, et ce n’est pas productif. Dans un cas, l’approche consciencieuse coûte moins cher, dans l’autre elle coûte plus cher. Mais elle est gagnante dans les deux cas.

On est prêt à prendre position pour nos rénovations, notre mécanique automobile, nos impôts, etc. Pour ces domaines, nous ne voulons pas élire le « moins cher » si celui-ci est incompétent. On sait qu’une réparation mal faite sur sa voiture peut occasionner d’autres réparations, ou pire, un accident. Et c’est pourtant exactement la même chose avec l’arboriculture. Un travail mal fait peut occasionner des travaux supplémentaires pour réparer les dégâts, ou pire, un accident. Il y a une bonne raison pour laquelle Arbo-Conscience charge moins cher pour un devis, et plus cher pour l’autre. C’est qu’il charge ce que ça vaut, point à la ligne. Il est consciencieux, donc professionnel, il vous dit ce qu’il en est. Il ne cherche pas à offrir plus de service si c’est inutile, juste pour faire de l’argent. Et il ne réduit pas non plus le prix en vous offrant des travaux inadéquats, juste pour avoir plus de travail.

Prenez position, faites affaire avec des arboristes consciencieux, et vous serez gagnants sur toute la ligne. Discutez avec les représentants des entreprises, posez des questions. Un bon estimateur devrait être capable de justifier les travaux qu’il propose, et ce dernier ne doit pas simplement dire « oui » à tout ce que vous demandez. C’est lui l’expert. Il doit écouter votre demande, comprendre votre besoin, et ensuite proposer des travaux selon son expertise. Le juste prix en élagage, c’est d’abord l’intégrité et le respect des règles de l’art.

share

Dominic Perugino

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *