Les problèmes et risques liés aux racines d’un arbre


17 Avr 2017

Le rôle de catalyseur

Lorsqu’il est question de dégâts sur les fondations, trottoirs, canalisations, etc., les racines sont bien souvent dénoncées comme responsables. Pourtant, bien que les arbres puissent participer indirectement à la détérioration des infrastructures, leur rôle serait plutôt celui de catalyseur. Nous voulons, dans cet article, jeter une lumière sur les problématiques concernant les racines pour permettre aux gens de faire un choix éclairé quant à une intervention adéquate. En effet, le réflexe est bien souvent d’abattre les arbres qui ont causé ou qui risquent de causer des dégâts. Or, avec l’augmentation de valeur qu’apportent les arbres à une propriété, de même que les bénéfices pour la qualité de vie et de l’environnement, il est de mise de chercher les alternatives à l’abattage systématique des arbres.

Les troubles les plus souvent encourus en rapport avec les racines concernent les tuyaux, les masses de béton et les fondations. Nous voulons expliquer d’abord le développement des racines, de sorte à pouvoir démystifier leur rôle dans les différentes problématiques. Ce faisant, d’autres interventions que l’abattage pourront être considérées pour la prévention des dommages aux infrastructures.

La profondeur et la largeur des racines

Un mythe bien populaire veut que le développement des racines se fasse de façon symétrique avec le port extérieur de l’arbre. Cette conception contient une part de vérité, mais exagère la propension véritable des racines. Il est vrai que la largeur de la répartition des racines est généralement proportionnelle à la largeur de la couronne de l’arbre. En effet, nous nous fions généralement à cette dimension lorsque nous effectuons un amendement du sol. Pourtant, cette dimension est approximative et ne s’applique qu’à la largeur, et non à la profondeur des racines.

Pour assurer qu’aucun contact entre les racines et les infrastructures ne puissent avoir lieu, il faut plutôt se fier à la hauteur de l’arbre. Ainsi, idéalement, un arbre qui aura une hauteur de 25 mètres à maturité devrait être planté à une distance de 25 mètres d’une maison. Mais il s’agit d’un scénario bien peu réaliste. Les quartiers avec les arbres les plus magnifiques ne respectent pas cette distance, et il ne faut surtout pas paniquer en croyant que ce soit absolument nécessaire. Nous verrons plus loin qu’une distance moindre peut être tout à fait adéquate, à condition d’inspecter l’intégrité des infrastructures. On suggère minimalement une distance de trois mètres entre un arbre et une maison, pour assurer une bonne distance entre les racines ligneuses et la fondation, nous y reviendrons plus loin. Pour l’instant, passons à la profondeur des racines.

De manière générale, les racines d’un arbre ne pénètrent pas plus profond que 1.5 mètre. Ceci abolit à tout le moins cette conception que l’arbre serait symétrique entre son port et son système racinaire. Ainsi, une fondation devrait avoir une profondeur de plus de 1.5 mètre pour assurer qu’aucune racine ne se développe en dessous.

La composition des racines

Les racines sont composées de deux sortes : les racines fines et les racines ligneuses. Les racines ligneuses sont celles qui se développeront le plus près de l’arbre. On les appelle ligneuses, car elles ont la même solidité que la charpente. En fait, cette comparaison va de soi, car les racines ligneuses jouent exactement ce rôle analogue à la charpente de l’arbre : elles soutiennent la masse foliaire qui de son côté s’occupe de la photosynthèse. Les racines fines se comparent aux feuilles en ce qu’elles sont celles qui absorbent les nutriments du sol.

Les racines qui ont le plus le potentiel de causer des dommages aux structures sont les ligneuses. En effet, si la distance minimale de trois mètres n’est pas respectée, ces racines solides peuvent appliquer une pression sur la fondation. Puis, à cause du vent qui fera bouger l’arbre, les racines ligneuses commenceront à faire du dommage.

Quant aux racines fines, celles-ci sont extrêmement fragiles. En fait, elles sont incapables de percer ou pénétrer quoi que ce soit. Composées de matière gélatineuse, elles s’adaptent à leur environnement en contournant les obstacles comme la pierre ou le béton. La seule condition qu’une racine fine puisse causer du dommage à une fondation est la présence préalable de dommage dans la fondation. La présence d’une fissure pourrait en effet permettre à une racine fine de s’infiltrer et d’aggraver le problème.

Il faut aussi noter que, dans le développement des racines, les racines ligneuses sont en premier lieu des racines fines. Ces dernières épaississent et deviennent par la suite des racines ligneuses. Il s’agit d’une précision pour éviter que l’on puisse imaginer que les racines ligneuses sont un genre à part qui pourrait percer du béton. On verra plutôt les racines fines se mouler autour d’une masse de béton pour ensuite se transformer en racines ligneuses. Si l’on aperçoit une racine ligneuse qui donne l’impression qu’elle a percé du béton, il faut conclure qu’une racine fine a pénétré une fissure déjà présente et qu’au fil des années, celle-ci s’est transformée en racine ligneuse.

L’assimilation de l’eau par les racines

Un autre sujet d’inquiétude courrant concernant les dommages possibles liés aux racines est l’idée de la recherche de l’eau. Si le travail des racines est de trouver l’eau pour nourrir l’arbre, il devrait être naturel, en principe, que les racines soient attirées par les tuyaux, n’est-ce pas? Cela est faux, mais la conception ne vient pas de nulle part. Il arrive bien souvent, en effet, de trouver des tuyaux bouchés par les racines fines d’un arbre. Mais il faut préciser un fait bien important : les racines se développent de manière complètement aveugle, elles ne détectent pas l’eau à distance. Les racines se développent aléatoirement et, lorsqu’elles trouvent une masse de terre humide, elles prolifèrent dans cet endroit.

En ce qui concerne les tuyaux, ce que nous voulons faire comprendre est que l’arbre ne « sait » pas qu’il y a de l’eau dedans. Si une racine fine entre par coïncidence en contact avec un tuyau, elle le contournera. Mais, s’il se trouve qu’il y a une fissure dans le conduit qui laisse s’échapper de l’eau, alors les racines fines auront lieu de se développer dans la masse humide ainsi créée. C’est alors que le conduit risque de se faire obstruer par une racine qui pourrait éventuellement entrer à l’intérieur.

Il reste qu’une bonne mesure préventive pour les tuyaux est de respecter une distance de trois mètres. Autrement, les racines ligneuses peuvent appliquer une pression et, encore, par l’effet du vent, venir faire craquer le tuyau.

L’assèchement du sol

Il y a plus d’une raison de vouloir éviter l’assèchement du sol. On peut avoir le souci des autres végétaux, comme la pelouse ou un jardin. Plus sérieux encore est le cas des terres au sol vaseux qui, une fois asséchées, laissent un vide de terre. Cette situation devient grave si cela fait bouger la fondation d’une maison.

Ici, il faut noter que l’arbre ne doit pas être le premier sur le banc des accusés. En premier lieu, l’arbre, bien qu’il puisse contribuer à l’assèchement, peut tout aussi bien contribuer au maintient de l’humidité par l’ombre qu’il procure. Il faut aussi vérifier l’état de son sol : sommes-nous dans une région vaseuse? Puis, la fondation a-t-elle été creusée suffisamment profond (au moins 1.5 mètre)? Si les racines ne parviennent pas à se développer sous la fondation, elles ne devraient pas être en mesure de provoquer ce genre de dommage. Si votre terre comporte des risques d’assèchement, on peut très bien s’accommoder en arrosant la terre au besoin.

N’oublions pas que les arbres sont essentiels pour drainer le sol lors de pluies abondantes. Les racines sont aussi importantes pour fixer la terre contre les glissements de terrain. Avant de couper les arbres en les accusant d’assécher le sol, il faut regarder notre écosystème et nous demander si la coupe des arbres apportera plus de mal que de bien.

Le phénomène gel-dégel

Il est malheureux de voir les arbres se faire accuser injustement pour des dommages qui ont plutôt été commis par l’hiver. L’eau ne peut pas briser l’asphalte, mais, avec le phénomène gel-dégel, l’eau se transforme en glace, et puis redevient de l’eau, et nous voyons apparaître des nids-de-poule partout.

Il arrive de voir des masses de béton se faire soulever par les racines, ou de voir des ondulations inquiétantes dans l’asphalte de notre stationnement. Comment réconcilier cela avec ce que nous avons dit plus haut, que les racines contournent les obstacles? Il s’agit du phénomène gel-dégel. Lors du gel, les structures bougent. Lors du dégel, elles retournent en place, mais l’espace créé par le gel précédent peut parfois permettre aux racines de se frayer un chemin. Ceci étant fait, la masse de béton est soulevée d’à peine un millimètre. Mais au fil des années, les racines se développeront dans l’espace créé entre chaque gel-dégel, ce qui donne l’impression que l’arbre a, par ses propres forces, soulevé le béton ou l’asphalte.

Les solutions

Il devient alors plus clair que l’arbre n’est pas toujours le principal responsable. Que ce soit pour la prévention ou suite à des dommages, il faut faire le tour des interventions possibles.
Si un arbre ne respecte pas une distance d’au moins trois mètres avec une structure importante comme une fondation, il se peut que l’abattage soit la seule solution. Autrement, on peut choisir de faire inspecter et réparer notre fondation pour s’assurer que des racines fines ne puissent pas pénétrer. On peut également vérifier la profondeur de notre fondation pour être certain qu’aucune racine ne puisse se développer en dessous. Pourtant, cette dernière mesure est surtout pertinente pour les sols vaseux.

Nous n’avons généralement pas notre mot à dire sur l’état des tuyaux. Pourtant, il se peut qu’il soit temps de les changer dans certaines municipalités. Si un problème de tuyaux liés aux racines commence à surgir de plus en plus dans une ville, il faudrait faire une consultation pour sauver les arbres et remplacer les conduits d’eau.

En ce qui concerne les masses de béton ou l’asphalte, il faut simplement s’assurer que la construction soit adéquate : une bonne profondeur et un sol proprement compacté empêcheront les racines de se développer. Il s’agit de mettre ces structures à l’épreuve du gel-dégel, bien plus que des racines. Par ailleurs, le prix de l’abattage d’un arbre mature, joint à la perte de valeur qu’apporte l’arbre à la propriété, peut s’avérer bien plus coûteux que la rénovation de la masse de béton ou de l’asphalte.

Conclusion

Les arbres apportent bien-être physique et mental, ils procurent repos et intimité, ils sont essentiels à l’écosystème urbain, ils augmentent la qualité de l’air, mais aussi, augmente la valeur des propriétés. Il est normal d’avoir des inquiétudes quant aux risques liés aux racines des arbres. Pourtant, des mesures préventives peuvent s’avérer plus efficaces, moins coûteuses à long terme, tout en maintenant la beauté de notre propriété. En comprenant que le rôle de l’arbre dans les dommages souterrains est bien souvent celui de catalyseurs de dommages déjà présents, nous sommes en mesure de considérer différentes solutions que l’abattage systématique des arbres.

share

Dominic Perugino
Dominic Perugino

Comments

  1. Bonjour,

    nous souhaitons planter des arbres fruitiers palissés sur le mur de notre habitation et je me demande si il y a danger. Celle-ci est constituée de fondations en pierres, une cave en dessous sur toute la surface. Qu’en pensez-vous ? Cordialement.

    • Dominic Perugino Dominic Perugino : juin 19, 2017 at 5:05

      S’ail s’agit de petit arbustes comme des bleuets ou des framboises, il ne devrait pas y avoir de problème. Il n’est pas conseillé de planter des arbres comme des pommiers à moins de trois mètres de votre fondation.

  2. Bonjour,

    Mes voisins de chaque côté ont chacun un grand érable argenté mature sur leur terrain. Mon terrain est mitoyen avec un des deux et l’arbre sur celui-ci se trouve à environs 10 mètres de ma façade. L’autre arbre est à peu de distance supplémentaire. (Mon terrain ainsi que ceux de mes voisins sont très étroits). Ces arbres bien que très jolie apportent des problèmes sur ma rue dont des égouts qui se retrouvent bouchées par des racines. Et j’ai également apperçu une partie de grosse racine sortant à l’extérieur de du sol tout près de de ma plate bande de façade ainsi qu’une longue et profonde dale de ciment au bord de ma plate bande est très surélever tandis que ma 2e dale à ses côtés est restée bien à sa place. En travaillant ma plate bande pour y planter des petites plantes j’ai senti quelque chose de dure, il s’agit d’une deuxième racines de grosse dimensions (10cm de large) et dure comme de la roche, sa surface est d’une écorce rougeâtre et en dessous bois clair. La racine se dirige au coin de ma maison où se situe la gouttière mais il y a ensuite de l’asphalte de stationnement à se niveau alors je ne sais pas où se poursuit son chemin. Une partie à été coupée (3 pieds environ ainsi que celle sortant du sol) Il y a aussi pleins d’autres racines ressemblent à des branches dans la plate bande et la racine fine est bien collé en grosse motte sur le long du béton de la façade et semble avoir abîmé le crépis partout où elle se situe..il y a même une branche-racine (désolé je n’ai pas le bon vocabulaire je vous écrit selon ce à quoi cela ressemblait) la genre de branche à une certaine forme et cette forme apparaît sur le béton..et il y a plein de crépis dans la terre, comme si les racines de l’arbre exerçaient une pression sur la maison. Que se passe-t-il selon vous? Dois-je m’inquiéter pour ma maison et est ce que mes plantes survivront dans une plate bande dans laquelle les racines de l’érable prennent tant de place? (Prendre note qu’il y a également une haie d’arbustes chèvrefeuille sur mon terrain, mais je doute qu’ils aient un lien avec les problèmes de ma plate bande mais je préfère le préciser. Votre aide serait grandement appréciée, merci d’avance!

    • Dominic Perugino Dominic Perugino : juillet 28, 2017 at 7:57

      La distance entre votre maison et les arbres est parfaitement adéquate. Les racines contourneront votre fondation. Pour ce qui est des plantes dans votre plate bande, les racines peuvent aussi bien s’aider mutuellement que se faire compétition. L’idéal est de faire confiance à la nature.

  3. Bonjour,

    Article tres intéressant, je viens de planter un érable japonais à un mètre du mure de ma maison dois je craindre pour mon mure ?

  4. Bonjour, J’ai constaté depuis quelques mois que certains murs interieurs de ma maison sont humides. Une societe specialisée à fait des recherches, et il s’avère que cela proviendrait des racines d’arbres(lierre) planté contre le mur de ma cour qui se seraient infiltrées dans un tuyau d’evacuation des eaux usées de chez moi.
    Que puis je faire, sachant que le mur commence à se deformer.
    Merci d’avance de votre aide.
    Cordialement.
    ME R

  5. Avatar Bouyahi nadine : février 6, 2018 at 8:03

    BONJOUR j’ais un pin qui abime la chaussé la ville me demande d’abattre mon arbre je voudrez le garder peut ton mobliger a le couper merci de votre réponse et quelle sont mes droit et encore merci

    • Dominic Perugino Dominic Perugino : février 6, 2018 at 2:32

      Les réglementations varient d’une ville à l’autre. En cas de doutes, il faut consulter quelqu’un qui a des compétences en droit.

  6. Bonjour,
    Dans notre copropriété, il y a 16 ans, des arbres ont été plantés dans des bacs béton posés sur l’étanchéité du sous-sol. aujourd’hui dans les passages piétons des racines sont sorties des bacs et se sont développées entre la dalle béton et l’asphalte. L’asphalte se soulève et rend la circulation piétonne dangereuse. Que faire?

    • Dominic Perugino Dominic Perugino : février 19, 2018 at 10:02

      L’idéal est de demander l’évaluation d’un arboriculteur compétent sur place pour trouver la solution optimale. En dernier recours, il est possible que l’abattage s’impose.

  7. Bonjour.
    j’aurai besoin de conseils SVP.
    j’ai un néflier de 40ans(5m de hauteur et 4 mètres de diamètres à 2.2 mètres de la fondation de ma maison qui a 25 ans.
    j’ai un rapport d’expertise qui me préconise son abatage car ma maison présente des fissures dû à la sécheresse (2016 région sud est) étant construite sur des argiles ce qui risque d’augmenter l’asséchement du sol sous la fondation.
    ces fissures sont apparues 22 ans après la construction le néflier étant déjà la depuis bien longtemps.comment savoir si les racines sont sous la fondation de 80 cm
    son abatage est il indispensable? quels conseils me préconisez vous pour le sauver.
    merci grandement.

    • Dominic Perugino Dominic Perugino : février 21, 2018 at 5:27

      En effet, la construction sur de l’argile peut être problématique en raison de la consommation de l’humidité par les arbres. Malgré qu’il s’agit d’une petit arbre, si vous avez une expertise qui vous conseille l’abattage, il serait plus prudent de le faire. Même si les racines ne vont pas directement sous la fondation, elles peuvent contribuer à l’assèchement de l’argile.

  8. Bonjour !
    Je viens de trouver votre site et j’ai une question URGENTE :
    J’ai dans le jardin devant ma maison, à environ 4 m de distance du mur le plus proche, et à 1m50 de distance du petit chemin qui mène du portillon à la porte d’entrée, un grand érable assez large d’une hauteur de 12m environ, avec un diamètre du bas du tronc de presque 40 cm maintenant. Il est magnifique, avec un beau feuillage vert clair très échancré, et d’un superbe jaune doré en automne. Il était là, beaucoup plus petit et mince, quand nous avons acheté cette maison il y a 30 ans et a vu nos enfants y grimper, en plus, il protège ce côté de la maison du soleil du sud-ouest.
    Le souci est qu’il a non seulement soulevé – et en partie abîmé – le petit chemin (bétonné+dallage Solnhofen), mais on a découvert récemment qu’il a réussi à faufiler des racines, à travers deux regards (en plastique), dans les tuyaux d’évacuation d’eau de pluie et les a complètement bouchés.

    Il y a aussi une fissure dans le crépis (le mur?) de la maison, mais je ne pense pas que cela puisse venir de lui? Un arbre peut-il endommager les fondations d’une maison (sans cave)?

    Nous sommes en train de faire faire des travaux pour changer ces regards abîmés et les tuyaux bouchés, ainsi que la petite allée (qui du coup devait de toute façon être détruite pour accéder aux tuyaux). Et on nous conseille de faire abattre cet arbre dans la foulée, parce qu’il n’aurait pas du tout fini sa pousse et que les soucis avec les racines resteraient. Nous avons donc commandé une entreprise qui doit l’abattre demain, vendredi 23 février.

    Comme vous le devinez, j’en suis malade, j’y tiens vraiment beaucoup. Mais évidemment, s’il présente un danger pour la maison, ou si on est sûrs qu’il recommencera (même si les regards seront en béton maintenant) à abîmer qqc, je m’y résoudrais!

    Si on mettait des pare-racines, ils seraient vers le chemin donc à 1m50 du tronc, vers la maison de 4m, vers le dallage du voisin de 2m50. La rue, du 4e côté, est à 2m. Cet espace serait-il suffisant pour qu’il y ait des racines assez grandes pour une bonne assise de l’arbre?
    Et un élagage, indispensable (le dernier des 3 qu’on a faits était il y a 5 ans), ne risquerait-il pas de faire faire de nouveau une grosse pousse aux racines, et on retomberait sur les mêmes problèmes?
    S’il vous plait, pourriez-vous me répondre très rapidement? Et si vous pensez, vous aussi, qu’il faut l’abattre, que me conseillerez-vous à planter à sa place (un arbre, de préférence aussi érable, un peu plus petit, mais de croissance rapide)? Merci beaucoup d’avance !

    Bien cordialement
    Dorothee Maillard

    • Dominic Perugino Dominic Perugino : février 26, 2018 at 7:56

      Merci pour votre question. Pour être en mesure de bien diagnostiquer la situation, il est optimal de voir l’arbre et son environnement de près.

      Les pares-racines sont une option durable, à condition d’être bien faites. Il s’agit d’une belle manière de préserver votre arbre.

  9. bonjour,

    nous avons un petit terrain et devons planter un arbre. conseillez vous un arbre en particulier qui ferai de moins grosse racine qu’un erable par exemple ? Merci

  10. Bonjour,

    Nous avons dans notre cour intérieure un magnifique micocoulier d’environ 5m de haut. Ses racines ont un peu soulevé le bitume de la cour sans que cela me dérange. Ma question porte sur les fondations de la maison et les canalisations. L’arbre est a priori loin de canalisations (4-5m) mais il est planté à 1m de la maison. Est-ce qu’une taille sévère et régulière pourra permettre de limiter la croissance des racines et d’éviter d’éventuels dégâts?
    Merci!

  11. bjr j ai un pommier qui a pris racine pres de la maison (2m) environ. ma question que je me pose pour ne pas avoir de probleme de racine est de savoir si je l elague regulierement pour qu il reste petit.
    MERCI
    CORDIALEMENT

  12. Bojour Monsieur,

    j’ai une question, il y a une canalisation d’eau de source qui traverse plusieurs parcelle de terrain privée, donc la mienne et les racines de mes arbres deux pin maritimes on boucher visiblement cette canalisation ?? Mon voisin me menace de m’assigné en justice car il me dit que je suis responsable ?? et que comme je suis sur les fonds inférieures il dit qu l’eau remonte dans la canalisation et que cela provoque des dégâts chez lui ??? Je tiens à préciser que ce Monsieur a percer cette canalisation pour pouvoir récupérer cette eau. Pour ma part je n’ai pas l’utilité de cette source et je n’y ai jamais touché. Avez vous un conseil ou une solution.
    Cordialement

    • Dominic Perugino Dominic Perugino : juin 7, 2018 at 6:13

      Pour ce qui est de l’aspect juridique, je ne suis pas qualifié pour vous répondre. Il faut demander une inspection par des spécialistes en canalisation ainsi qu’en arboriculture.

  13. Avatar felitia Poli : juin 28, 2018 at 4:30

    Bonjour,

    La mairie veut couper trois arbres qui sont sur notre terrain ( co-propriété).
    Ces pins ont des racines qui endommagent la route sans dangerosité.
    La mairie a-t-elle le droit d’abattre ces arbres ?
    Si nous nous opposons, peut-elle nous obliger à le faire ?
    Merci de votre réponse.
    Bien cordialement.

  14. Bonjour,
    mon cas est un peu critique.
    j’habite une maison construite sur un sol argileux. Le très grand problème, c’est que notre terrain, normalement retenu par un mur en pierre, s’en va petit à petit. Le mur en pierre est fissuré également… On soupçonne fortement un écoulement d’eau en profondeur en amont (peut-être dû à une fuite dans les canalisations urbaines, mais pour le prouver envers la mairie…), c’est pourquoi on cherche coûte que coûte un arbre (fruitier de préférence) qu’il est possible de planter à côté de la maison et qui a des racines assez profondes pour retenir la terre en profondeur.
    Que nous conseilleriez-vous comme arbre ? (sachant qu’on est en climat océanique)
    Merci d’avance.

    • Dominic Perugino Dominic Perugino : juillet 25, 2018 at 5:06

      Votre cas est assez délicat. Il est difficile à déterminer si un arbre pourrait aider la situation. Dans les sols argileux, les arbres peuvent parfois créer des zones de sécheresse et causer ainsi un mouvement au niveau de la terre. Il conviendrait mieux de demander l’avis d’un spécialiste en bâtiment.

  15. Bonjour,

    je désire construire une cuve pour eau de pluie enterrée en ferro-ciment (épaisseur de paroi de 5-6 cm avec une profondeur d’au moins 2 mètres). Le seul endroit disponible se trouve à 2m d’une haie de laurier qui doit avoir au moins 15 ans et à 4m d’un pommier bien plus vieux.
    Pensez-vous que la haie de laurier ou le pommier présentent un risque sévère alors même que la cuve sera d’un seul bloc (pas de joint) ? La pose d’un géotextile autour de la cuve est-elle vraiment utile ?

    En vous remerciant,
    Cordialement,

  16. Avatar veronique cognet : juillet 29, 2018 at 3:51

    bonjour,
    je souhaite planter un arbre sur la butte de ma maison afin d’ombrager la terrasse (orientation plein sud)
    Que me conseillez-vous?Et à quelle distance de la terrasse?
    Crdlt

    • Dominic Perugino Dominic Perugino : août 1, 2018 at 4:21

      Pour une ombre assez dense, un érable de Norvège est l’idéal. Pour une ombre plus clairsemée, on peut aller avec le févier. Une distance de trois mètres est toujours recommandable.

  17. Avatar Nunez Thierry : août 1, 2018 at 4:33

    Quelles sont les risques que peuvent faire courir un arbre sauvage de plus de 3 mètre de haut qui pousse à moins de 1,50 m d’une conduite de gaz de ville qui alimente la maison que je loue?
    Quelles sont les obligations du propriétaire par rapport à ce problème?

    • Dominic Perugino Dominic Perugino : août 1, 2018 at 4:53

      Cela dépend de l’essence de l’arbre, de la profondeur de la conduite ainsi que la qualité de cette dernière. Un érable argenté, par exemple, pourrait causer de sérieux dommages, alors qu’un sorbier ne comporte virtuellement aucun risques. Nous ne pouvons pas nous prononcer concernant les obligations légales.

  18. Bonjour,

    Mon voisin n’entretient pas son terrain et depuis un an plusieurs arbustes (7 en total de 1 à 2 mètres) sont apparus à coté de ses arbres fruitiers. Ces arbustes se trouvent en proximité du collecteur communal qui traverse notre lotissement. Quelques arbustes se trouvent même sur la ligne du collecteur. Y a t-il un danger pour le collecteur si ces arbustes continuent à pousser?

    Merci d’avance pour votre réponse.

    • Dominic Perugino Dominic Perugino : août 20, 2018 at 5:43

      Le danger ne semble pas imminent, mais un entretient et une visite d’un arboriste qualifié seraient de mise.

  19. Monsieur,

    Deux racines de mon platane soulèvent les pavés posés sur sable de ma terrasse.
    J’envisage de raboter ces racines.
    Cette solution pourrait telle nuire a l’arbre ?
    Si oui que me conseillez vous pour sauver l’arbre et ma terrasse?
    En vous remerciant

    • Dominic Perugino Dominic Perugino : août 20, 2018 at 5:44

      Il est certain qu’une telle opération pourrait affecter votre arbre. Visez à ne pas raboter plus de 20% du système racinaire.

  20. Avatar Michel Girard : août 19, 2018 at 7:56

    plein-pied sur fondation de béton construite dans un sol argileux en 1969. Chêne rouge planté en 1970 en marge latérale avant à environ 10 metres de la fondation en ligne avec la facade de la maison. Achat en 2017.
    Ajoût d’un garage double de 7 mètres il y a environ 10 ans. L’arbre a pris évidemment des proportions imposantes et son tronc est aujourd’hui à un peu mois de 2 mètres de la fondation. Il a eu tassement de la dalle de béton au cours des années sur 3 cm. Maintenant la fondation vis-à-vis l’arbre montre des signes évidents de tassement et on retrouve depuis très récemment un jeu d’environ 4mm entre la fondation et les 3 premiers rangs de briques.
    La ville refuse le permis d’abattage en affirmant que cet arbre ne possède pas un système racinaire étalé mais bien un pivot donc l’arbre n’est pas la cause. Aies-je la berlue ?

    • Dominic Perugino Dominic Perugino : août 20, 2018 at 5:46

      Les municipalités cherchent à conserver leur forêt urbaine. Si vous croyez vraiment que l’arbre pose problème, nous vous suggérons de soumettre à la ville des expertises en bâtiment et en arboriculture.

  21. Bonjour, j’ai reçu à la naissance de mon fils deux petites pousses d’arbre. Un Noyer noir et un cerisier Hâtif. Ils ont maintenant 11 ans et ont bien grandit ( énormément concernant le noyer)
    J’adore ces arbres mais me questionne sur leur dimension une fois à maturité et l’impact sur les fondations de ma maison. Ils sont tous les deux à plus de trois mètres de distance mais puisqu’ils semblent vouloir devenir énorme!
    Merci de m’éclairer.

    • Dominic Perugino Dominic Perugino : août 20, 2018 at 5:47

      Les racines peuvent parfois être catalyseurs de dommages déjà présents. Assurez-vous que votre fondation est conforme et tout devrait bien aller.

  22. bonjour j ai un murier a cote quelle le risque sur les resaux souterain gazier

  23. Si un arbre a été coupé en 2011 mais les racines sont pres de la maison et du systeme de drainage, commen on peut savoir si les racines ont affecté ou peuvent affecté la maison

  24. Avatar Rémi Van Beersel : septembre 17, 2018 at 11:21

    Bonjour Dominic, je n’ai pas un grand terrain et pourtant j’aimerais planter un Bouleau pleureur youngii et un Saule pleureur tortueux (le salix x erythroflexuosa) hybride horticole qui mesure 4m de haut par 2m d’envergure. Est ce possible svp ? et a qu’elle distance minimun de la maison et des canalisations (eau et gaz)
    En vous remerciant, cordialement.

  25. Bonjour j’ai un problème de maison fissuré par la sécheresse l’expert me dit que ce sont les racines des chênes qui sont responsables ils sont à 15 m des fondations et en plus elles sont 1.50 m plus basse que les racines si quelqu’un peut me dire quelque chose je le remercie

  26. Bonjour,
    J’aimerais avoir votre avis sur ma situation. J’ai récemment emménagé dans une nouvelle maison et il s’y trouve un érable à environ 2 mètres et demi de la fondation. Ce qui m’inquiète est que des racines ligneuse, d’environ 2 pouces de diamètre ou plus, sont apparentes à la hauteur du gazon et ce à environ 1 mètres de la fondation et elles se dirigent vers la fondation. Que me conseillez vous de de faire ?
    Merci.

    • Dominic Perugino Dominic Perugino : septembre 24, 2018 at 8:37

      Faire inspecter la fondation pour assurer qu’il n’y a pas de défauts déjà présents. Si la fondation est intègre, les racines ne devraient pas causer de dommages.

  27. Avatar Bonneau Christiane : septembre 28, 2018 at 10:00

    Bonjour,
    Il y a dans mon jardin un chêne de 450 ans (d’après un expert). Il se trouve à 1m50 de grillage du voisin.
    Ce même voisin commence des travaux de construction d’une maison le long du grillage donc au pied du chêne.
    Y-a-t-il un moyen, ou un organisme pour m’aider à sauver ce chêne qui est de toute beauté.
    Merci de me venir en aide.

  28. Bonjour,
    J’ai acheté une maison en fond de parcelle il y a 10ans je m’apercois aujourd’hui qu’il y a une fissure dans ma terrase mais je ne sais pas si elle y etait deja lors de l’achat , un arbre( celui du voisin) se trouve en limite de propriété, il fait 15m de haut, les racines ont fissurés ma terrasse, puis je demandé l’abbatage de l’arbre? Combien de temps faut il pour que les racines puissent deteriorés une dalle ? Puis je demandés reparation et est ce a moi de couper les racines qui depasse dans ma parcelle ?

    Merci d’avance

    • Dominic Perugino Dominic Perugino : octobre 9, 2018 at 6:09

      Malheureusement, nous ne nous spécialisons pas en matière de litiges, il faut vous référer à un avocat.

      Du reste, les racines sont généralement catalyseurs de dommages déjà présents.

  29. Bonjour,

    Nous avons acheté une maison sur petit terrain il y a 6 ans sur lequel existaient deux frênes de taille moyenne à proximité de canalisations eau, gaz et tout à l’égout (moins de un mètre), je précise que le terrain est très caillouteux (ancien lit du fleuve Ariège et terrain en lisière des pyrénées). notre voisin nous conseille de les abattre car ils ont bien grandis et il craint que les racines n’endommagent ses canalisations ce que nous comprenons. cependant aucun dommage visible n’est apparu et nous avons du mal à détruire ces arbres qui nous amènent un peu d’ombre l’été. Pensez vous que les canalisations sont menacées à ce stade de maturité des frênes (environ 8 à 10 m de haut)? Je vous remercie de nous éclairer quant à une décision à envisager.

    • Dominic Perugino Dominic Perugino : octobre 9, 2018 at 6:11

      Tout dépend de la qualité des structures souterraines, sont-elles récentes ? De même que la profondeur, les racines n’iront pas abimer des structures à plus de deux mètres de profond.

  30. Bonjour,

    Il y a 11ans n un figuier a ete planté dans notre jardin et il est proche de la maison, à 1 m50 environ, et proche du mur en pierre qui cloture le jardin, pas plus d 1m. Je crois qu’il s’agit d’un pastillère car ses figues sont violettes. Il ne ne fait pas plus de 3m de hauteur. Va t il continuer a grandir et peut il endommager la maison ? Cela dit il est superbe et donne de tres bonnes figues, mais si on doit le remplacer on le fera. Merci pour votre réponse.

    • Dominic Perugino Dominic Perugino : octobre 24, 2018 at 4:59

      Bien que l’idéal aurait été une distance de trois mètres, étant donné la grosseur maximale de votre arbre, il ne devrait pas y avoir de problème.

  31. Une haie de hêtres se trouve dans mon jardin et je voudrais en enlever une partie car des tuyaux d egouttage passent à proximité. Je ne souhaite pas arracher cette partie car je risque d abîmer les tuyaux. Je voudrais plutôt eliminer les racines mais de manière écologique donc sans produits chimiques.
    Comment FAIRE? Des personnes disent qu’on peut forer des trous dans le tronc et y mettre du sel ou de l ail. ..pour faire mourir les racines. D autres me disent de couper le tronc au ras du sol et lorsque des repousses apparaîtront au printemps de les couper. Il faudra faire cela pendant deux ou trois ans et il n y aura plus de repousses par la suite.Une solution à laquelle moi je pense pourrait être de couper le tronc au ras du sol et avec une hache faire des entailles verticales dans le tronc(les troncs font environ 10 cm de diamètre )
    Merci déjà de votre avis.
    Ci dessous mon adresse La lettre P doit être rédigée p(minuscule )

    • Dominic Perugino Dominic Perugino : novembre 20, 2018 at 10:19

      Si le but est de ne pas enlever les racines mécaniquement, il ne reste que la patience. Les entailles pourraient aider, mais, au final, il faudra laisser la nature faire son travail de décomposition.

  32. Bonjour..je vais refaire mon pavé de stationnement l’an prochain. Maintenant, je vais élargir le stationnement et donc le pavage se retrouvera à 2 pieds d’une haie de cèdres de 3 ans. Est-ce qu’éventuellement les racines peuvent endommagées mon pavage? Si oui, avez-vous des suggestions? Je me demande si je creuse une tranchée de 2 pieds et installé une structure de métal, empêchera les racines de se rendre au pavé et le lever.

    • Dominic Perugino Dominic Perugino : novembre 20, 2018 at 10:21

      Il serait surprenant que les racines d’une haie de cèdres arrivent à endommager votre pavé. Toutefois, puisque vous aurez les mains aux travaux, l’idée d’une tranchée est bonne. Vous pouvez mettre de la pierre et de la poussière de pierre, ceci empêchera les racine de traverser la tranchée.

  33. Bonjour,
    Je vous contacte car nous sommes ma femme et moi, à la recherche d’une attestation pour éviter l’abattage de trois beaux arbres devant chez nous, procurant fraîcheur l’été et un abri naturel pour les oiseaux citadins.
    En effet, notre régie veut les faire couper pour en replanter de plus petits au motif que leurs racines risquent d’endommager les fondations de l’immeuble.
    Ces arbres étant au moins à cinq mètres de l’immeuble ils présentent selon nous aucun risque pour les fondations d’un immeuble de plusieurs tonnes.
    Nous avons besoin de cette attestation pour intervenir auprès de notre régie, et ôter leurs craintes.
    Voire pour leur présenter une solution alternative visant à les rassurer, tel un dispositif anti-racines qui ne coûterait peut-être pas plus cher à mettre en place que l’abattage d’arbres pour en replanter de nouveaux.
    Si vous ne pouviez accéder à notre demande, voyez-vous des solutions auxquelles nous ne penserions pas à nous préconiser ou des confrères à nous conseiller ?
    Je vous remercie par avance de votre aide et de votre réponse.
    Cordialement
    PS on peut vous faire parvenir des photos

    • Dominic Perugino Dominic Perugino : janvier 18, 2019 at 4:04

      Il est possible de creuser des tranchées parallèles à votre fondation et de les remplir de pierres, cela peut arrêter le développement des racines.

  34. Pour dévitaliser une souche d’arbre(une haie de hêtre en l’occurrence)que pensez-vous de la solution qui consiste à percer des trous dans le(s)tronc(s) et y introduire de l’ail,du sel voire du lait.Cette solution pourrait-elle aider à accélérer la mort des racines.
    Voir déjà ma demande du 13 novembre.
    Un tout grand merci déjà pour votre avis

  35. Que pensez vous des vertus de l ail ou du sel pour faire mourir des racines d un arbre Est ce efficace et si oui combien de temps faut il pour que les racines soient devitalisees
    Merci

    • Dominic Perugino Dominic Perugino : janvier 18, 2019 at 4:01

      J’ai entendu parler de ces méthodes ancestrales, mais je n’ai jamais eu l’occasion de les mettre à l’épreuve.

  36. bonjour dominic, j’ai un problème de maison fissurée par la sécheresse l’expert me dit que ce sont les racines des chênes qui sont un élément aggravant (phénomène de sussions) il est à 7/8m de la maison et mesure 10m de haut, tronc double 40cm et le bas des fondations sont à 3.10m. Ma maison est en s-sol et le bas des fondations sont à 3.10 m du terrain naturel. Ce chêne à bien plus profité que les autres chênes de mon terrain.
    L’expert me parle aussi de 2 peupliers à + de 12m environ de l’autre côtés (eux ont 60 ans et gros).Lors du terrassement aucunes racines des peupliers était présente. Eux sont en contre bas et la maison plus haute de (2m). Leurs présences n’est pas anodine non plus à ses yeux. J’ai un puits prés des peupliers en contre bas à 20 mètre de la maison.
    Ma question, est puis je faire une tranchée d’écran anti racine? si oui à quelle profondeur faut descendre et à combien faut s’écarter et quel matériaux faut utiliser ( delta MS, plaque de fer, tissus, béton coulé, autres…? ou cela servirait-il à rien ?
    Pour information lorsqu’il pleut beaucoup j’ai de l’eau qui rentre dans la cave, et le drain semble pas fonctionner, et la fissure est juste au dessus du pignon à 7m du chêne. Les peupliers sont de l’autre côté.
    Je souhaite vraiment les conserver, mais si un écran anti racine pourrait fonctionner que faut-il respecter par rapport à ces 3 arbres.
    Merci beaucoup de votre intérêt.

    • Dominic Perugino Dominic Perugino : janvier 18, 2019 at 4:01

      Une profondeur de un mètres et demie serait amplement suffisant. Du béton fonctionnerait, mais vous pourriez vous en tirer avec de la pierre.

  37. Bonjour Dominic Perugino

    Un sequoia sempervirens se trouve à 8 mètres de la maison que je viens d’acheter.
    Les racines n’ont pas l’air d’être en contact avec la maison mais s’étendent à l’opposé. elles font monter le sol.
    Le soucis c’est qu’elles sont sur l’entrée de mon portail et ont l’air de ce diriger vers le compteur d’eau.

    J’aurais aimé éviter de le couper mais je pense qu’il n’y a pas d’autres solution?
    Les racines vont continuer à pousser?

    Actuellement il fait 25/30m~de hauteur.

    • Dominic Perugino Dominic Perugino : avril 10, 2019 at 8:49

      Les racines d’un arbre peuvent se répandre jusqu’à deux fois la hauteur de l’arbre. Il est donc évident que votre sol est rempli de racines. Par contre, à plus huit mètres, vos structures ne sont exposés qu’à des racines fines, et celles-ci n’ont virtuellement aucune capacité à briser quoi que ce soit.

  38. Bonjour Dominic, Notre petite maison en brique souffre des fissures qui sont, peut-être, lié au cerisier (à maturité) de 3m de la maison. Construit en 1860, ses foundations sont d’une profondeur superficielle. Je me demande, est-ce que l’abattage du cerisier créerais des problèmes quand les racines se pourrissent?

    • Dominic Perugino Dominic Perugino : avril 10, 2019 at 8:52

      Les fissures de votre structure s’expliquent peut-être mieux par l’âge de celle-ci. Un trois mètre est le strict minimum, il n’est donc pas impossible que des racines ligneuses appliquent une pression sur votre fondation, il faudrait inspecter pour le savoir. Quant à savoir la décomposition des racines pourraient affecter votre maison, cela semble plutôt improbable.

  39. Bonjour,la mairie de Portet sur Garonne veut m’obliger à abattre un pin parasol qui d’après eux,à soulevé la route,causantun gros problème de sécurité.Il est planté à un peu plus de deux mètres de la cloture.Ont_ils le droit de m’obliger à l’abattre car ils veulent refaire la chaussée.Merci.

  40. Avatar jacqueline garolle : avril 2, 2019 at 2:16

    Bonjour
    J habite la Vendée je suis tombé sur votre site et je suis inquiète depuis la plantation d un pin parasol près de ma maison que mon mari à fait planter voici 9ans, lui il dit que j ai tord de m inquièter Pouvez vous me rassurer ou pas
    D avance merci

  41. Avatar francois miramon : avril 5, 2019 at 8:21

    les racines de mon olivier peuvent t’elles soulever une chappe de beton ,le mien a une grosse racine qui va dessous ,merci de votre réponse

    • Dominic Perugino Dominic Perugino : avril 10, 2019 at 8:57

      Généralement, les racines vont se faufiler en dessous des structures trop superficielles, c’est-à-dire si l’infrastructure n’a pas été garantie par du gravier ou de la poussière de roche. Par suite, c’est plutôt le mouvement du sol qui crée des ouvertures pour permettre aux racines de s’y développer, ainsi au Québec, les hivers font bouger le sol et il n’est pas rare de voir le phénomène de soulèvement de masse de béton. Il faut donc que le béton soit bien fondé sur une structure qui résiste au mouvement du gel-dégel.

  42. Bonjour, Les racines de mon cerisier se sont développées dans le potager de mon voisin.
    Nous avons donc creusé une tranchée et installé un stop racines sur une hauteur de 42 cm en dessous de la semelle du mur ce qui semble insuffisant pour empêcher les racines de passer à nouveau. Nous avons donc coupé les racines ligneuses et fines à 3m du mur s&séparatif et 2m du tronc. Je suppose que la longueur restante va donner naissance à d’autres racines et poser à nouveau le probleme ?
    Si nous devons l’abattre que pouvons nous mettre à la place ? Existe t il un arbre avec peu de racines ?

    • Dominic Perugino Dominic Perugino : avril 10, 2019 at 9:00

      Il faut comprendre que les racines d’un arbre peuvent se répandre à une distance de plus de deux fois la hauteur de l’arbre. En prenant ceci en considération, est-il certain que votre arbre est responsable de la présence des racines ? Autrement, le stop racine est une très bonne idée, la meilleure selon moi, peut-être faut-il assurer l’exécution adéquate. Cela permettrait au moins de sauver votre arbre.

  43. Est ce qu’ on peut enlever la butte formée par un arbre? Dans mon cas, la base du tronc d un érable argenté émerge de au moins 2 pieds 1/2 du niveau du sol et sur cette butte, il n’y pousse que des mauvaises herbes.

  44. Bonjour; j’ai un saule pleureur magnifique à 4 m de ma maison ; faut il l’arroser de temps en temps en cas de sécheresse pour éviter que ces racines ne causent des dégâts?

    Merci d’avance.

    • Dominic Perugino Dominic Perugino : juin 4, 2019 at 2:46

      Il est toujours bon d’arroser un arbre lors de sécheresses, mais cela n’aura aucune incidence sur les dommages possibles.

  45. Bonjour je viens d’acheter une maison est j’ai un cerisier de 20 ans (6 mètres de haut environ) qui est a 3metres du mur de ma maison .celui ci pourrais t’il fissurée ma maison ?merci pour votre réponse

  46. Avatar Frédéric : mai 7, 2019 at 4:26

    Bonjour monsieur,

    Mon voisin a un sapin qui mesure plus de 12M, il est planté à +-3 m de ma maison, le tronc de celui-ci fait plus de 60cm de diamètre, il est énorme !! Il est planté juste à côté de la chambre de ma fille et lorsqu’il y a du vent il bouge pas mal et bien sûr ma fille a peur  » ce que je comprends » Mon voisin n’a jamais voulus le couper et ne le fera jamais ! Il continue de grandir et je me demande où il en sera dans 10 ans… Pour moi ce sapin est un grand danger pour mon habitation.
    Pensez-vous que les racines peuvent endommager ma maison ? Je ne sais plus quoi faire, j’ai été en justice de paix pour ça et bien sûr la seconde fois il n’est même pas venu ! Je dois me diriger plu haut et prendre un huissier de justice et un avocat « ce qui n’est pas dans mes moyens » Que faire dans ce cas ? Je dois continuer à subir mais un moment ou un autre il sera tellement imposant que je n’aurai plus du tout de lumière chez-moi non plus. Ce qui est déjà le cas devant ma maison car il fait exprès de laisser tout pousser, je n’ai pas de lumière avant 14:00 en été, en automne je n’ai pas du tout de lumière !
    Si vous avez un conseil se serait bien gentil de votre part car ça fait plus de 7 ans que ça dure…

    Merci d’avance

    Bonne journée

    Bien à vous

  47. Bonjour,
    Tout d’abord, merci pour cet excellent article !
    Nous venons d’acheter un terrain avec un superbe chêne centenaire (1.1m de diamètre, houpier de 20m de diamètre, hauteur de 20m)). Notre constructeur nous conseille de l’abattre en raison du risque pour les fondations. Nous souhaiterions le conserver mais nous trouvons peu de conseils à ce sujet. Y’a-t-il une distance minimale conseillée ? dans le cas où la maison serait entre 5et 10m, y’a-t-il moyen de s’en sortir en faisant des fondations spéciales (type micropieux) ou bien cela ne sert à rien ?
    Cordialement

    • Dominic Perugino Dominic Perugino : juin 4, 2019 at 2:53

      Votre arbre est une bonne distance. Dans le doute, on peut creuser des tranchées et y introduire une toile delta ms ou même du plexi-glass. Cela empêchera aux racines de rejoindre la fondation.

  48. Avatar Guy Plante : mai 18, 2019 at 9:14

    Je veux me débarrasser des saules hybride. Comment faire

  49. Bonjour,

    J’habite en Guyane, j’ai un arbre (monbin) d’une hauteur d’environ 30m placé à 8m de notre maison.
    Nous voulons éviter d’abattre l’arbre, et se diriger vers une solution de parois anti-racine.
    Les racines commencent à percer les canalisations enterrées.

    Que pensez vous de ce cas de figure ?

    La parois anti-racine est-elle une bonne solution ? si oui, doit-elle forcement faire le tour de l’arbre ou peut-elle être parallèle à la maison. Quelle profondeur est préconisée.

    Merci de votre analyse.

  50. Bonjour, Ma maison de plein pied est située au bord du parc des Alpilles sur un sol rocheux.
    J’ai un grand pin sylvestre de plus de 10 m de haut avec un tronc de 70 cm de diamètre qui est planté en limite de propriété à 4m de ma terrasse et à 6m de ma maison. il est soumis au mistral continuellement. Actuellement un certain nombre de carreaux de ma terrasse sont brisés et la dalle de la terrasse est fendue à plusieurs endroits. Le mur de la clôture est fendu profondément et semble être soulevé par le pin. Que dois-je faire?

    • Dominic Perugino Dominic Perugino : juin 4, 2019 at 2:59

      Aucune intervention auprès de l’arbre n’arrivera à bout de ce phénomène, mieux vaut prévoir des structures qui résisteront aux pressions des racines lors des grands vents.

  51. Avatar René Dalpé : juin 11, 2019 at 8:48

    Dans le cas d’un bouleau jaune, est-ce que les racines survivent après l’abbatage de l’arbre?

  52. Bonjour,

    Je viens de découvrir votre excellent article. Merci de partager un tel contenu.

    Je l’ai découvert car je cherchais des informations sur les possibles impacts des arbres qui entourent ma maison, et notamment si j’en arrache certains.

    En qq mots: nous avons acheté une maison avec des haies autour du terrain, mais surtout des haies et des arbes contre la maison, quasiment sur tt le tour: un houx de 4m à 20cm de la maison, des troènes, des élagnus, fotinia, …

    Je pensais commencer par couper le houx qui est vraiment près et qui a le plus gros tronc et un troène, puis progressivement arracher les petites haies.

    Le terrain est très argileux, peu drainant et tous les maçons m’ont conseillé de tout arracher puis de faire un trottoir en béton le long de la maison avec un drain devant le trottoir pour écarter les pluies. La maison a 15 ans, bouge pas mal mais il y a encore très peu de fissures.

    J’ai 2 questions:
    – les arbres peuvent ils jouer finalement un rôle protecteur par rapport au mouvement du terrain sec l’été et très humide l’hiver, en drainant mieux le sol, comme vous le précisez dans le dernier paragraphe sur « l’assèchement du sol ».

    – si non, que se passerait il si je les arrache. Ces arbres ont des racines (ils ont 15 ans) qui vont mourrir et cela risque de laisser un vide dans le sol car je ne pourrais pas tout arracher. Est ce que ça ne risque pas de faire pire qu’actuellement ?

    Désolé pour mon roman

    Merci beaucoup si vous passez par là et que vous avez le temps de me répondre.

    • Dominic Perugino Dominic Perugino : juillet 8, 2019 at 4:28

      Bonjour Bastien, merci de votre intérêt. En effet, les racines ont un rôle stabilisateur pour le sol, de même qu’un effet de drainage. Par contre, je ne peux m’opposer à l’expertise d’un inspecteur de bâtiment. À mon avis, il n’y à pas de problème à conserver vos végétaux. Si vous les abattez, je ne crois pas que les racines vont faire un vide, elles vont se décomposer au fil des années et se transformer en terre.

  53. Bonjour Dominic,

    Je vous remercie pour votre article très précis et informatif.

    Vos recommandations en général:
    1) d’une distance de trois mètres entre un arbre et une maison ou toute canalisation
    2) d’une profondeur de fondation d’au moins 1.5 mètre
    sont-elles applicables dans le cas d’un métaséquoia, qui possède un enracinement très étalé et profond?

    Auriez-vous une connaissance et un avis sur cette essence originale?
    En faisant un élagage annuel pour le maintenir à une taille maximale de 10 mètres.

    • Dominic Perugino Dominic Perugino : juillet 8, 2019 at 4:38

      À mon avis, les paramètres de distances peuvent demeurer les mêmes. Toutefois, je ne recommande pas de tenter de limiter la croissance de votre arbre. Prévoyez plutôt un emplacement où il pourra s’épanouir et être élagué pour le strict nécessaire.

  54. Bonjour, nous avons planté, il y a 4 ans, un érable argenté dans notre cour arrière plein sud en nous disant que ce dernier nous offrirait éventuellement un beau coin d’ombre. Nous avons une grande cour arrière et l’érable est loin de notre maison. Cependant, il se trouve à 5 mètres de notre piscine creusée. Ses racines sont-elles menaçantes pour notre piscine ? Serait-ce préférable pour nous de le couper maintenant ? Y a-t-il une autre solution envisageable ? Merci.

    • Dominic Perugino Dominic Perugino : juillet 8, 2019 at 4:39

      La distance de cinq mètres est suffisante, les racines fines n’ont pas de chances de perforer votre ciment.

  55. Bonjour,
    J’ai 1 frêne. Je remarque que des racines sont apparentes(les ressortent du sol).
    Qu’est-ce que je peux faire pour corriger cette situation?
    Est-ce que recouvrir les racines de terre noire est une solution?

  56. Bonjour,

    J’ai un arbuste « Quatre Epice » proche de ma fondation (environ 50cm).

    Pensez-vous que les racines peuvent fragiliser les murs et créer des fissures?

    Merci pour votre réponse. La maison est en cours de construction.

  57. Avatar Dinis Moreira : juillet 31, 2019 at 9:48

    Bonjour monsieur, jai planté des arbres de pins il y a 10ans quel est la distance entre le mur de l’extérieur,pouvez-vous me donner une réponse merci bonne après-midi.

  58. Bonjour,
    Pourriez-vous svp m’indiquer une références bibliographique fiable en rapport avec la distance minimale de 3 m à respecter entre un arbre et un solage. Je travaille pour une Ville et aimerait proposer un modification règlementaire à cet effet.

    Merci beaucoup!

    • Dominic Perugino Dominic Perugino : août 2, 2019 at 5:34

      Une référence incontournable est la suivante :
      Drénou, Christophe, Les racines: face cachée des arbres, Forêt privée française, 2006.

      Vous n’y trouverez pas d’indications précises en ce qui concerne le 3 mètres à respecter. Cette consigne est plutôt de l’ordre de la généralisation et de la simplification.

  59. Bonjour,
    J’aimerais savoir comment le 3 m à été déterminé comme distance minimale à respecter entre un arbre et une maison.

    Merci

    • Dominic Perugino Dominic Perugino : août 2, 2019 at 5:36

      Le 3 mètres est une recommandation générale et efficace de base. Il faut comprendre que pratiquement tous les arbres auront des racines fines qui toucheront les fondations, et les risques sont virtuellement nuls. Toutefois, à une proximité générale moindre que 3 mètres, il y a des risques de pression du tronc ou des racines ligneuses pour les structures.

  60. Bonjour M. Pergino,

    Merci beaucoup pour votre réponse rapide et votre source. Je vais continuer mes recherches bibliographiques car un règlement doit bien sûr s’appuyer sur plusieurs sources et idéalement un article scientifique. Si jamais vous en avez d’autre en tête, elles seront les bienvenues.

    Merci pour votre excellent travail!

  61. Avatar Schmitz Christophe : août 6, 2019 at 11:24

    Bonjour,
    Nous avons un séquoia géant dans notre jardin, il est naturellement penché, et nous a toujours fait un peu peur, étant à 20 mètre de notre maison. Nous sommes parti en vacance 2 semaines, et nous constatons que là où on passait facilement avec la tondeuse, apparaissent 5 ou 6 racines ligneuses d’un coté. Il y a eu une semaine caniculaire suivie de grosses intempéries… et naturellement, nous trouvons qu’il est toujours penché voir un peu plus… qu’est ce qui doit nous alerté, est-ce que ses racines visible tout a coup, est un signe qu’il peut céder?

  62. Bonjour Dominic,
    Nous avons un tilleul avec un tronc à la base de plus de 2m de diamètre (6/7 mètres de circonférence) et de 25m de ht dont une racine a percé le sol de la cave à 8 mètres de distance du tronc.
    Le sol de la cave est a 2.3 mètres de profondeur et la racine perçante doit bien être de 15/20 cm de diamètre, seule une partie dépasse, elle a soulevé un vieux carrelage.

    Pas mal de fissures sur la façade, un ravalement est a venir le derniere datant d’au moins 40 ans (murs de pierres de 60 cm d’epaisseur).

    J’imagine qu’il serai judicieux de couper cette racine a l’affleurement interieure dans la cave ? pas de précautions particulières à prendre ?

    a noter que ce tilleul plus que centenaire est à 4.5 m de l’angle de la maison et que ce n’est donc pas a son point le plus proche qu’il a percé mais à 8 mètre, d’autres racine doivent contourner les murs j’imagine.

    Merci pour vos conseils.

    guillaume

    • Dominic Perugino Dominic Perugino : septembre 2, 2019 at 12:35

      Suite à vos interventions, vous pourriez créer une barrière de protection avec une tranchée munie d’une toile delta MS pour empêcher que ça ne se reproduise.

  63. Avatar Béatrice Carella : août 15, 2019 at 3:25

    Bonjour,
    Nous habitons un immeuble construction de 50 ans en béton avec mur mitoyen hors sol refait suite à infiltration d’eau et une partie mur chaufferie enterré. Notre voisin a transformé la pelouse de sa maison en jardin plus que fourni. Des arbres fruitiers et des pieds de vignes touchent notre mur et nous craignons et des salissures sur le hors sol pouvant entraîner l’écaillement de la peinture et des infiltrations sur le mur enterré et fondations.
    Que pouvons-nous dire à ce voisin pour qu’il prenne toutes les précautions nécessaires ? Merci d’avance pour votre réponse.

    • Dominic Perugino Dominic Perugino : septembre 2, 2019 at 12:36

      Une précaution bien facile est l’installation d’une toile delta MS dans une tranchée pour créer une barrière entre les racines et votre fondation.

  64. Avatar TRIMMEL Rowena : août 17, 2019 at 2:51

    Bonjour Dominic,
    Je découvre votre article qui répond à quelques-unes de nos interrogations et je vous en remercie. Il m’en reste une que je vous soumet ici.
    Nous avons acquis une maison il y a 3 ans où un frêne semble avoir été un peu malmené. En effet le terrain autour de cet arbre a été décaissé d’environ 80 cm. Nous nous en sommes rendus compte parce que l’arbre avait des marques sur son tronc de « branches coupées » sur à peu près cette hauteur. D’après votre article nous supposons que ce sont précisément les racines ligneuses qui ont été coupées (sur toute la circonférence). Un voisin nous a confirmé que cette partie du terrain avait été décaissée peu de temps avant notre achat.
    Notre question est donc la suivante : est-ce que l’arbre reconstruit son système de racines ligneuses ou est-il fragilisé définitivement ? Si la 1ère année, le frêne semblait fragile, nous devons reconnaître que ces deux dernières années, il semble de nouveau bien installé puisqu’il prend de la hauteur (pas loin de 10 mètres). On veut néanmoins être certains qu’il est bien enraciné.
    Merci d’avance de réponse,
    Rowena

    • Dominic Perugino Dominic Perugino : septembre 2, 2019 at 12:39

      Si l’arbre avait perdu la presque totalité de ses racines, il tomberait en dépérissement assez évident. Mais s’il garde la forme, tout semble indiquer qu’il se refait. Mieux vaudrait faire venir un arboriste expert pour faire un diagnostic. Par ailleurs, a-t-il été traité contre l’agrile du frêne ?

  65. Bonjour, le voisin de mes parents veut planter un figuier juste derrière le mur de leur habitation (salle à manger), y a t’il des distances à respecter pour éviter des dégâts avec les racines ?
    (il a déjà commencé à creuser et on voit les fondations de la cave).
    Ce même voisin leur a fait retirer, il y a quelques années, un vieux sapin et veut également que mes parents déplacent leur figuier qui est planté à 1.90m du mur de son jardin, a t’il le droit ?
    Merci

    • Dominic Perugino Dominic Perugino : septembre 2, 2019 at 12:44

      Concernant le droit d’entreprendre telle ou telle démarche, il vous faut consulter une instance qualifiée en ce domaine. Pour ce qui est du figuier, je ne vois aucune inquiétude à y avoir.

  66. Bonjour Dominic,
    Je vous remercie de la qualité de vos articles.
    Nous sommes dans une copropriété en région parisienne et l’un des arbres de la résidence est mort, un saule planté par le promoteur à la construction il y a 23 ans.
    Cet arbre de près de 8 mètres de haut est situé au-dessus du parking dans un jardin privatif de 25 m² environ qui est face à notre appartement.
    Cet arbre nous cachait de la vue de l’autre immeuble de notre résidence. Nous sommes au RDC.
    J’ai demandé au syndic de faire couper cet arbre mort. Sur les conseils de notre architecte, nous laisserons les racines en place et on coupera l’arbre à sa base.
    Est-il possible de planter à sa place un érable panaché, par exemple ?
    La profondeur de la terrasse doit être de 1m50 au-dessus de l’étanchéité.
    Je vous remercie de vos conseils.
    Bien cordialement,
    François

    • Dominic Perugino Dominic Perugino : septembre 2, 2019 at 12:46

      Avec la profondeur de la terrasse, cela ne semble pas poser de problèmes. Il serait toutefois préférable de consulter un arboriste pour qu’il puisse voir les lieux et poser un diagnostic fiable.

  67. Bonjour, nous venons d’avoir un accord pour un permis de construire pour une maison sous réserve de conserver un platane centenaire. C’est une très bonne chose en soi si ce n’est que l’arbre en question se trouve sur le futur mur d’un côté de la construction. De plus, nous sommes limités pour décaler la maison de 2,5m maximum. Pensez vous que la mise en œuvre des fondations a 2,5m du tronc et par conséquent la découpe des racines existantes, n’affaiblisse trop l’arbre au point de le tuer ou de le faire tomber sur la future construction? D’avance merci pour votre retour.

    • Dominic Perugino Dominic Perugino : septembre 2, 2019 at 12:50

      Tout dépend du pourcentage de racines que l’arbre perdra. En deçà une proportion de 20% de racines, l’arbre devrait être en mesure de récupérer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *