Tag: crise écologique


Le mal, qu'est-ce que c'est - Philosophie d'arboriculture
29 Mai 2017

Le mal

Si nous prenons pleinement possession de notre identité d'intendant de la forêt urbaine pour le bien de la création, nous serons ce que nous devons être, nous serons des gestionnaires bien avisés qui bonifient le paysage urbain par le soin des arbres, un à la fois. Un arboriculteur qui n'a pas le souci du bien de l'arbre est un faux, et sa science ne tient pas. Or, qu'en est-il du mal? Il est généralement admis que le mal est le contraire du bien, mais comment expliquer ce qui est le contraire de la raison d'être, le contraire de l'orientation, ou encore le contraire de ce qui donne l'essence?


Intendance et spiritualité
01 Déc 2015

Intendance et spiritualité

Pour bien des élagueurs, l'hiver est un temps de réflexion et de repos. Or, ce temps devrait aussi privilégier un certain recul sur le travail accompli. Avons-nous contribué aux solutions face à des problèmes tels que l'agrile du frêne? Avons-nous traité chaque arbre avec respect? Avons-nous profité de nos connaissances pour informer chaque client pour les équiper afin de préserver leurs arbres? Les entrepreneurs peuvent aussi réfléchir à des initiatives philanthropiques. Chez Arboplus, l'hiver sera un temps pour réfléchir à notre implication sociale et au rôle d'intendant que notre foi commande pour la pratique de notre métier.


Arboriculture 101
20 Mar 2015

Arboriculture 101

Avec l’hiver qui se termine, il est temps de penser à l’entretien des arbres. Or, qui dit entretien, dit soin. Qu’est-ce à dire? Expliquons-nous : il existe des manières de traiter les arbres qui devraient être appelés par leurs noms propres, tels que le « massacrage », le dépouillement, la destruction ou encore la défiguration. En effet, que ce soit par ignorance, par mauvaise foi ou par indifférence, des improvisés du domaine de l’élagage font plus de tors que de bien aux arbres.


L’intendance de la création
16 Mar 2015

L’intendance de la création

Il existe bien des approches par rapport à l'écologie. Celles-ci ont toutes le même objectif : optimiser la nature pour le bien commun d'aujourd'hui et du futur. De manière générale, la population a une conscience grandissante des dangers qui guettent l’équilibre de notre écosystème. Pourtant, il n'est pas rare de voir des gens désengagés face à la problématique. En effet, bien des individus trouvent compliqué d'intégrer dans leur quotidien les différentes pratiques recommandées comme le compost et le recyclage. Peut-être y a-t-il une sorte de distorsion dans la manière dont l'être humain se perçoit en fonction de l’écosystème.