Tag: polyarboriculture


Comment choisir un arbre pour mon jardin” est verrouillé	 Comment choisir un arbre pour mon jardin
02 Août 2018

Comment choisir un arbre pour mon jardin

Il existe de nombreux arbres que l'on peut choisir pour son jardin, mais il peut être difficile de choisir le bon juste en regardant une photo accrochée sur un petit arbre dans une pépinière. Plusieurs considérations entrent en ligne de compte. Le choix judicieux d'un arbre en fonction de son emplacement peut, à grande échelle, améliorer la valeur d'une propriété, ainsi que la qualité de vie des citoyens.


L'allégorie de la caverne
01 Avr 2016

L’allégorie de la caverne

L’allégorie de la caverne est un outil pédagogique qu’emploie Platon, en mettant des mots dans la bouche de Socrate, pour nous faire comprendre le problème de la vérité et de l’objectivité pour la condition humaine. Il s’agit d’un constat : l’humanité est plongée dans l’ignorance, nous ne sommes pas en contact avec les vraies choses, mais avec leurs ombres.


Les grandes villes du Québec font face à un dilemme arboricole
07 Avr 2015

Les grandes villes du Québec font face à un dilemme arboricole…

À l'arrivée du printemps, les grandes villes du Québec vont devoir investir des millions pour la crise engendrée par l'agrile du frêne. Pour régler le problème, plusieurs villes optent pour l'injection d'un vaccin ou pour l'abattage de ces arbres. Malheureusement, ces solutions ne font qu'alourdir le fardeau fiscal des concitoyens puisque le problème resurgit année après année. Selon les arboriculteurs associés à Arboplus, ces solutions ne font que masquer le problème.


Polyarboriculture
18 Mar 2015

Polyarboriculture

Il est important de faire des choix intelligents pour la plantation des arbres en milieu urbain en se posant les bonnes questions. Quel arbre, où et pourquoi ? Par exemple, planter un érable argenté en dessous d’une ligne électrique n’est pas le meilleur choix. Celui-ci devra constamment être l’objet d’élagage dans sa partie la plus haute, ce qui nuira à sa santé, et qui, avouons-le, ne sera guère charmant. Il vaudrait mieux utiliser un arbre dont la hauteur maximale n’ira pas atteindre les fils.